Bruce Gilden, Lost and found

du 18 septembre au 31 octobre 2020


« Je dis toujours qu’une photographie de rue doit sentir le bitume et la crasse. »

En 2015, Bruce Gilden quitte Brooklyn pour Beacon. L’heure est à la prise de recul, au regard rétrospectif sur plusieurs décennies de travail. Direction la campagne, après 35 ans de vie commune avec New York. Ce monstre urbain dont les rues crasseuses, rudes et énergiques n’existent plus qu’au cinéma et dans les livres de photographie. Dans le déménagement, suivent des milliers de négatifs et des cartons de planche-contacts qu’il n’avait jamais pris le temps d’éditer.

« Lost & Found » est une plongée sans filtre dans le travail de jeunesse du grand photographe de Magnum. Nous sommes au milieu des années 70. Gilden n’utilise pas encore de film couleur, ni de flash, procédé qui, plus tard, fera partie intégrante de son style si reconnaissable. L’occasion d’un voyage introspectif : « A l’époque, je n’étais pas au mieux de ma forme. J’avais la trentaine. J’étais fauché, angoissé, drogué. J’ai même failli mourir d’une overdose. Je m’étais embarqué dans la photo sans réelles perspectives. Et pendant quatre ans, j’ai conduit un taxi pour gagner ma vie... ».


du 18 septembre 2020 au 31 octobre 2020
Galerie Polka
12 rue Saint Gilles
75003 Paris


Copyright © 2020 – Jean Lyon
 

Contact