Max Penson: Photographe de l'Avant-garde Uzbek

À partir de 1924, le photo-journaliste russe Max Penson (1893-1959) a voyagé à travers sa patrie adoptive d'Ouzbékistan en tant que journaliste. Ses photographies offrent un aperçu d'une époque où le pays desserrait ses traditions séculaires et était confronté à une nouvelle structure politique et sociale.

Ces photographies, découvertes il y a trois ans dans un grenier et montrées pour la première fois dans cette publication, proviennent de l'héritage jusqu'ici invisible du photographe. Ils dépeignent un pays qui, au début du 20e siècle, était une partie largement inconnue de l'Asie centrale mystérieuse et magique. Le réveil de ce conte de fées a commencé juste au moment où Max Penson était sur la route avec son appareil photo, transmettant le bouleversement de cette culture ancienne dans des reportages photo fascinants. Comme aucun autre photographe de sa génération, Max Penson n'a documenté les changements radicaux d'un pays qui venait juste d'être libéré des structures sociales médiévales.

Il ne réussira jamais à vivre de la photo et finira par se suicider en 1959.


  • Auteur:

    Ildar Galeyev, Miron Penson

  • Éditeur:

    Arnoldsche Art Publlishers, 2011

  • ISBN:

    978-3897900257

  • Relié:

    184 pages

  • Dimensions:

    29 x 2,7 x 28,4 cm




    Copyright © 2020 – Jean Lyon
     

    Contact